Vacances – épisode 2 (les croquettes)


Pour ceux qui ne nous connaissent pas ou peu, nous avons une réputation de grands sportifs, toujours actifs, victime du syndrome de la bougeotte aiguë et jamais flemmard… Nous y tenons et nos vacances sont en général bien remplies et dynamiques !

….

Pour notre excuse, faut dire que les nuits étaient quelque peu agités depuis qu’un soir en rentrant :

Puisque rien ne résistait à ces professionnels du braquage de boîte à croquettes, nous décidâmes d’enfermer celle-ci dans la seule pièce hermétique de l’appartement… La salle de bains

Dés lors, chaque nuit, ces matous traçaient des plans sur la comète pour atteindre les précieuses croquettes !

Oui, il existe en effet, un passage sous l’évier, dans la cuisine qui conduit sous la salle de bains…
Sauf que la salle de bains étant une cabine « posée dans l’appartement » ça amène « sous » (la baignoire) et pas « dans ».
Les seuls passages qui communiquent entre les deux sont destinés aux tuyaux d’arrivée d’eau et d’évacuation. Rien d’assez grand pour laisser passer une pattoune de chat, alors un matou en entier…

Ignorant ce détail crucial, ils tentaient frénétiquement leur chance, chaque nuit…

Et même après 2 semaines d’essais infructueux, d’échecs cuisants et de pêche aux chats pour nous à 2h du mat’, leur détermination n’avait pas baissé d’un iota.

Une chose est sûre et je suis prête à y mettre ma moustache à griller, euh pardon, ma main à couper c’est que si on y était encore, ils le seraient aussi !

Une aventure qui aura au moins servi à leur trouver deux nouveaux surnoms : Bourricot et Bouriquette


Vacances – dernier épisode (l’après-ski)


Avant de refermer « les péripéties des vacances au ski », je me dois de parler d’une dernière chose…
Le grand air de la montagne ayant un tel effet revitalisant sur nous, nous ne pouvions que remarquer en rentrant du ski, le désarroi des chats.

N’ayant aucune raison qu’il n’y ait que nous qui en profitions, nous essayâmes une première sortie dans la neige…

Bien entendu, sans grand succès…
Calypso étant une grande flipette avérée et Lou une barroudeuse confirmée mais « au sec s’il vous plaît » ! Nous abandonnâmes l’idée…

Surtout que très rapidement celle-ci trouva une activité de substitution beaucoup plus amusante à ses yeux.

À peine nous ouvrions la porte que… On joue à chat ? C’est toi le chat !

Évidemment détail hautement important à l’adresse des chats : n’attendez pas que l’humain ait enlevé ses chaussures de ski !
Sinon ça enlève tout l’attrait.

Et puis pour bien faire, préférez un immeuble où il n’y a aucune porte entre les étages…


mes gardes-malade



Chaleur animale



Bonne année 2012 !