Road trip canadien – Montréal


Avant toute chose, je tenais à faire un petit clin d’œil à quelqu’un avec qui j’ai passé beaucoup de temps, à discuter de tout et de rien, en anglais, autour d’un Bubble tea et qui m’aura permis de vivre pleinement nos rencontres durant ce voyage.

Après 8h de vol, une centaine de pages de « L’hiver du monde », quelques mots par-ci par-là baragouinés dans la langue de Shakespeare et mes deux premiers films en anglais sans sous-titres, nous arrivons enfin au Canada.

Première escale, Montréal !
Deux cousins d’Alex nous attendent, premiers contact et expérience avec l’accueil si chaleureux des canadiens !

Nous quittons l’aéroport pour Boisbriand, petite banlieue périphérique de Montréal.
J’y découvre une végétation très luxuriante, les fameux érables, les maisons alignées proprement façon Desperate Housewives, les travaux de voiries omniprésents et surtout les feux de signalisation…

Nous mettrons quelques temps à nous y faire, surtout à pied pour comprendre où il faut regarder avant de traverser. Les feux étant disposés de l’autre côté de la rue, en face, attention en voiture à bien s’arrêter avant le carrefour car sinon c’est carambolage assuré.

Arrivés à la maison, je rencontre tous les autres membres de la famille…
Sans oublier Sophie le terrier débordant d’amour et Maki la carpette d’escalier.
De quoi ne pas trop me dépayser !

Tout ce petit monde est si accueillant et si chaleureux que je commence à comprendre pourquoi tant de gens s’expatrient là-bas. Partout, dans tout le pays, l’ambiance est cool et relax.
Même dans les restaurants, les boutiques, les vendeurs toujours très souriants vous saluent invariablement d’un…

Passé la surprise de… « Mais attends, m*** je le connais ? Bah non, j’crois pas… » C’est assez conviviale et ça nous change de chez nous.






Concernant le shopping, les centres de « magasinage » sont assez démentiels par leur taille et les couloirs souterrains qui permettent aux habitants de circuler par -40°C sans se transformer en glaçon géant, impressionnants.

Malgré plusieurs incitations nous passerons notre tour sur la poutine, spécialité locale (un peu too much par 27°C) mais les petits déjeuner de beignes (donuts) de Tim Hortons ponctueront notre voyage.




Au détour d’un après midi, nous nous lançons dans la montée à pied du Mont Royal, grande colline qui surplombe la ville.
Et bien, laissez-moi vous dire une chose « ils sont fous ces montréalais » !
Pour mériter la vue imprenable sur Montréal du Mont Royal, il faut monter une volée de marches plutôt coton et qui nécessitent, même pour des sportifs comme nous, d’un minimum de souffle.
Et bien certains joggers « s’amusent » à monter en courant les marches, les descendre, puis les remonter et parfois 10 à 15 fois d’affilée…





Le dernier jour, panne électrique générale dans le métro, le trafic est interrompu sur l’ensemble des lignes…


*Tous les dialogues sont bien entendu à lire avec l’accent québécois

On nous invite à utiliser d’autres moyens de transport. Dommage à quelques minutes et stations près, nous étions arrivés à destination.
Nous sortons du métro, tout le monde reste relativement calme et alors que l’on s’attend à trouver une foule dehors, seulement quelques personnes attendent patiemment. Etrange…
En fait, pas tant que ça, nous apercevons devant la sortie, une copie de Bruce Willis, qui à l’aide de son talkie walkie déroute les bus qui arrivent en fonction d’où les passagers doivent se rendre.

La panne n’est survenue que depuis 10 min et le service de remplacement est déjà en place !
Décidément ils sont fous et forts ces canadiens !

L’histoire se terminera par quelques minutes en bus, puis retour dans le métro, la panne étant cette fois-ci rapidement réparée.

Bref, mes trois premiers jours au Canada seront aussi agréables et dépaysants qu’espérés. Premières belles rencontres et premiers regrets déjà au moment du départ. Une bonne grosse dernière glace partagée en famille chez Costco, (l’équivalent du Métro pour nous mais taille canadienne, où si tu cherches à acheter 10 télés et 20 kilos de glace, tu es à la bonne adresse…) et il est déjà temps pour nous de reprendre l’avion.
Direction Calgary pour la suite de notre voyage.

Pour plus de photos, rdv sur la page facebook du blog.